Immersion en Pologne, Part. I

Pologne, Varsovie. Aéroport Frédéric Chopin.

Lundi 19 octobre 2015. 15h.

Temps : couvert. Température : 10°C.

 

Après 2h de vol, nous sommes heureux de poser les pieds sur le sol polonais. Ce voyage de cinq jours peut commencer. Mais au fait, qui sommes nous ? Faisons les présentations.

Aux commandes de l’équipe : Frère Antoine. Il est le cerveau de l’opération #JMJ2016 sur notre diocèse. Il est prêtre dominicain, aumônier nationale des écoles d’ingénieurs, drôle, sportif, etc.

Le Christ envoyait les disciples par deux. Du coup, Fr. Antoine est en étroite collaboration avec Raphaël. C’est le responsable de la pastorale des jeunes.

Marie-Eve, Sandie, Antoine et Thomas sont quatre jeunes ambassadeurs de quelques vicariats de notre diocèse. Jeunes, dynamiques et irrésistibles, vous aurez l’occasion de les découvrir dans des portraits plus détaillés…bientôt.

Dernier membre de notre séjour : Dr. Kazimierz Szalata (also know as Casimir). C’est entre autre, le directeur de l’Université Ouverte auprès de l’Université du Cardinal Wyszynski. Cet homme polonais, ami de notre Évêque, a été notre incroyable guide.

Raphaël, Fr. Antoine, Marie-Eve, Sandie, Thomas et Antoine. (De gauche à droite)
Raphaël, Fr. Antoine, Marie-Eve, Sandie, Thomas et Antoine.
(De gauche à droite)

Maintenant que les présentation sont faites, voyons le but de notre séjour. Si nous sommes ici, c’est pour renforcer nos liens ; ce qui nous permet de préparer au mieux vos Journées Mondiales de la Jeunesse. Évidemment, nous sommes aussi là pour découvrir la Pologne, voir et repérer le terrain…

80505587_o

Après notre arrivée, on traverse la grande ville de Varsovie jusqu’au tombeau de Saint Jerzy Popieluszko où se tenait une célébration en son honneur. Ce Saint Patron des JMJ est au cœur d’une immense ferveur en Pologne. La cause ? Son rôle clé, face à la terreur du communisme.

 

Tombeau de Saint Jerzy Popiełuszko
Tombeau de Saint Jerzy Popiełuszko
Saint Jerzy Popiełuszko
Saint Jerzy Popiełuszko

 

On arrive ensuite chez notre guide, qui avec sa femme, nous accueille chaleureusement autour d’un bon repas local. Mais rapidement, c’est l’heure d’aller célébrer l’Eucharistie. Eh oui, en Pologne on dîne à 17h puis on va à la messe à 18h ; et il fait déjà nuit !

La messe se passe dans une piété extraordinaire. Et nous, les frenchies, avons eut l’honneur de chanter pendant la communion…en français. Nous n’avons pas compris grand chose à la célébration, évidemment. Mais nous sommes reliés à l’essentiel : l’amour du Christ.

Première messe
Notre première Eucharistie, co-célébrée par le Fr. Antoine

Nous terminons notre journée à l’hôtel Dobre Miejsce, un ancien séminaire géant reconverti en plusieurs petits pôles divers et variés. Nous sommes à 2 minutes de l’Universté de du Cardinal Stefan Wyszynski . Cette université chrétienne est un établissement d’État, que nous découvrirons dès le lendemain matin.

En attendant, une bonne nuit de bonne de sommeil nous tend les bras.

 

 

Suite dans le prochain épisode Immersion en Pologne, Part. II

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *